Passer au contenu

Les oies ne peuvent pas nous dire

Résumé

Une île, une mère attentive, un père chasseur, mais surtout une enfant, qui a, sous les ongles, des débris d’enfance et des rêves de plume, et voudrait saisir, dans la migration des oiseaux, l’éternité. L’être humain ne reste-t-il pas vivant aussi longtemps que l’on pense à lui?

L’écriture de Mireille Gagné traite de ces choses graves, essentielles, et éclaire les rapports étroits entre l’être humain et la nature. Sa poésie, en quête de vie spirituelle, laisse entrevoir des mondes intérieurs peu visités, comme si, à la chasse à l’oie, on pouvait découvrir l’univers. Éditions de l’Hexagone

Critiques et entrevues